Menu

Votre sécurité en ligne est primordiale

Du bon et du moins bon

Recevoir des e-mails, effectuer des achats, surfer sur les réseaux sociaux… Internet a élargi les champs du possible.

Pour que cette expérience reste positive et éviter les pièges, une certaine vigilance s’impose.

Rester attentif

Vous recevez un message étrange ? Ne cliquez pas sur le lien. D’une manière générale, ne communiquez jamais vos données confidentielles.

Les échanges de données sensibles avec votre banque se font via nos canaux sécurisés, Fintro Easy Banking App et Fintro Easy Banking Web.

S’informer pour mieux (ré)agir

Apprenez à reconnaitre les arnaques ! Découvrez nos conseils pratiques en vidéos, testez vos connaissances, participez à un atelier digital… et restez zen face aux sollicitations suspectes.

Trop tard ? Voici aussi ce que vous pouvez faire.

La réalité derrière les mots en vidéo

Le phishing ? De quoi s’agit-il exactement ?

Découvrez-le en images

Comment identifier un lien suspect avant de cliquer ?

Suivez nos conseils pratiques

Comment reconnaître la fraude ?

C’est bluffant et convaincant

Pour éviter le piège, il faut commencer par reconnaître ce type de fraude. Ce qui n’est pas évident de prime abord.

  • Les fraudeurs utilisent tous les canaux à leur disposition : e-mail, SMS, appel téléphonique, médias sociaux, lettre, etc. Donc peu importe la forme, toute communication est potentiellement concernée.
  • Logo, police de caractère, mentions en bas de page, signature… le message ressemble à s’y méprendre à celui que son auteur présumé pourrait vous envoyer. Les fraudeurs peuvent aussi créer des copies parfaites de sites web officiels. Difficile de faire la différence à moins de vérifier précisément l'url.
  • Le contenu du message vous paraît totalement crédible. Et c’est normal : les fraudeurs font preuve de beaucoup d’ingéniosité pour construire un scénario plausible.
  • Il n’y a plus forcément des fautes d'orthographe.
  • Le niveau de langage est souvent excellent : les fraudeurs parlent parfaitement le français, le néerlandais ou l'anglais. Et ils sont généralement très sympathiques.
  • Ils peuvent usurper des numéros de téléphone et des adresses e-mail, qui semblent être des numéros ou des adresses corrects mais qui ne le sont pas.

Ce qui met la puce à l’oreille

  • Le but est d’obtenir des informations confidentielles. Vos codes secrets, M1 ou M2, etc. vous sont demandés ? Le risque est grand que ce soit une tentative de fraude.
  • Le message est clair, il y a urgence. Vous vous sentez pressé, stressé. Et c’est bien le but recherché : vous pousser à agir sans prendre le temps de réfléchir. Vous baissez votre garde et finissez par divulguer les informations recherchées.
  • Il vous est demandé de verser de l'argent, que ce soit un fournisseur pour cette facture prétendument impayée ou un ‘ami’ coincé à l’hôpital, en cliquant sur un lien.
  • Un e-mail vous est envoyé pour finaliser votre achat en ligne et initier le paiement. Vous êtes invité à cliquer sur le lien repris dans cet e-mail. Vous cliquez ? Vous êtes dirigé vers un site frauduleux sur lequel vos données bancaires seront captées.

Vous l’avez compris, ce type d’arnaque implique une certaine dose de manipulation psychologique.

Comment réagir ?

Ne communiquez jamais vos données confidentielles

  • Code secret de votre carte de débit, code signature M1 ou M2, code itsme, code Fintro Easy Banking… Ne les communiquez jamais !
  • Ni par téléphone, ni par e-mail, lettre, SMS, réseaux sociaux ou via quelque canal que ce soit.
  • Même si le message vous dit que vous êtes victime d’une fraude, que votre compte a un problème de sécurité. Même si l’auteur semble être une instance officielle comme la police, le gouvernement, un service public…

Vérifiez le lien avant de cliquer

Vous recevez un message avec un lien sur lequel on vous incite à cliquer ? Essayez de voir où il vous conduit avant d’agir.

Comment ?

  • Placez-vous sur le lien sans cliquer.
  • Et regardez si le nom de domaine, c'est-à-dire le mot précédant directement la première barre oblique « / » et l’extension .be, .com, .org,… correspond au nom de l’organisme, entreprise, banque...

Vérifiez l’identité de l’auteur du message

Le message que vous venez de recevoir vous paraît étrange ? N’ouvrez pas les pièces jointes, ne cliquez pas sur les liens et essayez de vérifier l’authenticité du message.

Comment ?

  • Contactez vous-même l’expéditeur du message d’une autre manière : appelez directement votre ami, téléphonez à votre banque ou au helpdesk de l’organisme, etc.
  • Surfez sur le site de l’entreprise ou de l’instance officielle, en introduisant vous-même l’url dans votre navigateur, et regardez si vous pouvez recouper l’info reçue via le message suspect.

Utilisez votre bon sens

  • Acheter une montre de luxe pour 30 euros sur un site de seconde main… est-ce plausible ?
  • Remporter un concours auquel vous n’avez pas participé, n’est-ce pas trop beau pour être vrai ?
  • Un message vous presse de payer pour remplacer votre lecteur de carte ‘arrivé en fin de validité’… est-ce vraiment la façon de procéder d’une banque ?

Posez-vous les bonnes questions…

Restez critique !

Testez vos connaissances

Envie de savoir où en sont vos connaissances en matière de digital et sécurité digitale ? Faites ces petits tests proposés par SafeonWeb, le site officiel du gouvernement belge sur la sécurité informatique.

Un message suspect ? Un clic trop rapide ?

Vous recevez un message suspect ?

Vous recevez un message avec notre logo, vous invitant à communiquer votre numéro de compte et le code de la carte, votre M1 ou M2 ?

Ne répondez pas et ne cliquez surtout pas sur le lien ! Envoyez l’e-mail, une copie d’écran du sms, etc. à phishing@bnpparibasfortis.com

Vous recevez un message d’un fournisseur ou d’une instance officielle vous pressant de cliquer sur un lien, puis de vous identifier sur votre ‘banque en ligne’ ? Envoyez l’e-mail, une copie d’écran du sms, etc. à suspect@safeonweb.be

Vous pensez avoir divulgué des données confidentielles ?

  • Consultez vos dernières transactions pour identifier des transactions suspectes.
  • En cas de doute, contactez votre agent Fintro.
  • Bloquez immédiatement toutes vos cartes de débit via Card Stop au 070 344 344.
  • Si nécessaire, faites une déclaration à la police et transmettez le numéro du PV à votre agent Fintro.

Vous trouvez plus d’informations sur Safeonweb.be et la Fédération belge du secteur financier.

A vos côtés

Besoin d’un coup de pouce ?

Votre agence organise régulièrement des Ateliers Fintro Easy Banking dans ses locaux et à distance.

Durant ces courtes sessions, vous en apprenez davantage sur certains sujets comme la sécurité en ligne : de quoi s’agit-il exactement, comment se protéger efficacement, comment détecter le vrai du faux…

Ces Ateliers peuvent également faire découvrir la banque digitale. Vous êtes guidé pas à pas pour mieux maîtriser nos différents canaux, que ce soit Fintro Easy Banking App ou Fintro Easy Banking Web. Et vous prenez tout votre temps.

Plus d’info sur la sécurité